Demander à être rappelé
Altelios Technology Group | Focus sur : le double cursus Ingénieur-Médecin
20980
post-template-default,single,single-post,postid-20980,single-format-standard,lang-fr,,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.5,bridge-child,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

Focus sur : le double cursus Ingénieur-Médecin

Focus sur : le double cursus Ingénieur-Médecin

Les doubles diplômes sont de plus en plus appréciés par les étudiants qui y voient l’opportunité de développer des compétences transverses qu’ils pourront valoriser sur le marché du travail.

Ces cursus prisés des recruteurs sont aussi pour les étudiants un moyen de compléter une formation pour accéder à des postes très spécialisés ou une opportunité de se réorienter.

Ingénierie et Médecine : les avantages du double cursus ?

Tout d’abord, coupler les deux aspects : l’humain et le médical avec le scientifique et le technique, permet d’aborder sous tous les angles et à un niveau élevé, les problèmes médicaux et techniques.

De plus, aujourd’hui, l’heure est la médecine 2.0 qui est toujours plus digitalisée. La santé doit donc être appréhendée de manière beaucoup plus transversale. En effet, les évolutions technologiques liées à la santé sont de plus en plus un axe d’échange de connaissances et de travaux entre les acteurs impliqués dans le secteur de la santé et de la biotechnologie comme les médecins, les scientifiques…

A titre d’exemple, la bio-ingénierie révolutionnée par l’impression 3D se pose aujourd’hui comme alternative envisagée aux dons d’organe et est en passe de devenir la médecine du futur.

Le monde médical doit intégrer des technologies allant du diagnostic jusqu’au médicament. Pour cela, il faut de très bons médecins connaissant les sciences de l’ingénieur et vice-versa.

 

Pour quels métiers ?

Plusieurs métiers sont accessibles après ce double cursus, voici quelques exemples :

Ingénieur R&D en ingénierie & santé : Recherche et développement en biomatériaux, traitement et analyse des images, génie industriel et santé pour apporter des solutions concrètes aux problématiques rencontrées par les médecins et les patients.

Ingénieur qualité santé : Il a pour mission de conduire son établissement vers l’accréditation et de pérenniser cette démarche. Dans les associations gestionnaires d’établissements sociaux ou médico-sociaux, il ou elle doit veiller à la création et à la mise en application d’une démarche qualité dans chaque structure.

Ingénieur impression 3D : dans le domaine de la chirurgie par exemple, les impressions 3D réalisées sont utilisées comme gabarit pour préparer les interventions, repérer les zones d’interventions, former les éventuelles pièces de titane, et finalement préparer les gabarits de coupe ou de perçage. Le résultat pour le médecin est double : une meilleure précision et du temps gagné sur les interventions et les anesthésies.

Chargé d’étude : participe par exemple à des projets de développement basés sur les NTIC en lien avec la règlementation et la santé.

Ingénieur d’application : il a pour rôle de promouvoir et de développer des solutions pertinentes auprès des professionnels de santé.

Enseignant chercheur hospitalo-universitaire et/ou maître de conférences des universités-praticien hospitalier : Il s’agit d’un statut mixte croisant le corps des maîtres de conférences du ministère de L’Enseignement supérieur et de la Recherche et celui de praticien hospitalier des établissements publics de santé.

PartagerShare on LinkedIn

Poser une question