Demander à être rappelé
Altelios Technology Group | Ingénieur validation systèmes ferroviaires embarqués
Le travail d’un Ingénieur en systèmes embarqués est riche et très polyvalent. Ce métier allie informatique et électronique.
19587
post-template-default,single,single-post,postid-19587,single-format-standard,cookies-not-set,lang-fr,,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.5,bridge-child,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

Ingénieur validation systèmes ferroviaires embarqués

Ingénieur validation systèmes ferroviaires embarqués

Les activités d’un Ingénieur en systèmes embarqués sont riches et très polyvalentes. Ce métier allie électronique et informatique.

Quelles sont ses missions ?

La mission consiste à organiser et mener la vérification, l’intégration et les tests de validation des logiciels développés par le client, afin de s’assurer de la livraison de solutions complètes et en ligne avec les exigences.

Sur la base du cahier des charges, l’Ingénieur Validation systèmes ferroviaires embarqués effectue la relecture critique des spécifications et rédige des plans de tests, de conception et de réalisation.

Il exécute des tests sur bancs et /ou sur des véhicules et effectue la mise à niveau des moyens d’essais.

Pour les différents essais, il doit constituer un dossier comportant les tests unitaire, l’intégration… et reporte tous les avancements de manière hebdomadaire.

Il possède également une fonction de manager puisqu’il encadre une équipe de testeurs.

Enfin, il est garant de l’atteinte des coûts série et est en charge de la gestion des exigences et de la traçabilité.

Quelles sont les compétences nécessaires pour ce poste ?

L’Ingénieur Validation des Systèmes doit avoir une spécialisation en électronique et en informatique industrielle.

De plus, il doit disposer d’une certaine expérience en validation et vérification de systèmes embarqués ainsi qu’une expérience dans le secteur ferroviaire, automobile ou médical.

 

Comment devenir Ingénieur Validation ?

Toutes les écoles d’ingénieurs publiques ou privées permettent d’acquérir cette spécialisation. Un niveau bac +3 permet à l’ingénieur d’accéder à des postes d’exécution, tandis qu’un parcours jusqu’à bac +5 offre des possibilités de travail dans la création de systèmes embarqués. L’ESTACA (Ile de France), ESTEI (Bordeaux), ESIEE (Paris et Amiens) sont toutes de grandes écoles d’ingénieurs spécialisés dans les études du secteur des systèmes embarqués, spécialisations électroniques et informatiques.

Quel salaire pour ce poste ?

La moyenne des salaires d’un ingénieur validation systèmes embarqués est d’environ 38000 à 52 000 euros bruts annuels en France, selon l’expérience.

 

PartagerShare on LinkedIn
Linkedin

Poser une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.