Demander à être rappelé
Altelios Technology Group | Les découvertes scientifiques majeures en 2017
21068
post-template-default,single,single-post,postid-21068,single-format-standard,cookies-not-set,lang-fr,,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-9.5,bridge-child,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

Les découvertes scientifiques majeures en 2017

Les découvertes scientifiques majeures en 2017

Atlas, le robot qui fait des saltos

Créé par la société boston dynamics qui conçoit des robots humanoïdes depuis 1992, atlas est le robot le plus abouti de l’histoire.

En effet, en novembre 2017, il a effectué une prouesse technologique : la réalisation d’un salto arrière. Cette performance technique jamais réalisée auparavant pour un robot, révèle l’état d’avancement de la robotique.  Les gestes qui paraissent les plus simples comme marcher ou simplement se tenir debout en equilibre sur les deux jambes sont déjà extrêmement difficiles pour un robot, qui doit en permanence corriger sa position grâce a des capteurs gyroscopiques. Atlas a d’abord maîtrisé la marche, le saut, ou encore la projection de charges, et enfin le salto. Quelle sera la prochaine etape ?

L’atterrissage parfait de la fusée spacex

Partir pour l’espace, installer des satellites en orbite et revenir sur terre. Tel est le parcours que l’entreprise spacex a réussi a faire : atterrir sa fusée falcon 9 en décembre dernier. Grâce a cette première mondiale, spacex espère faire baisser le coût des voyages dans l’espace. Jusqu’ici, la majeure partie du matériel utilisé lors des lancements était perdue.

Le premier projet d’ordinateur quantique

Un ordinateur qui pourrait résoudre tous les mystères du cosmos, ce sera bientôt possible. En février, une équipe internationale de chercheurs a présenté un premier projet de création d’un calculateur quantique. L’objectif ? Résoudre des problèmes complexes qui prendraient des milliards d’années aux plus puissants des ordinateurs actuels.

Du sang créé à partir de cellules souches

Les résultats d’une étude britannique montrent que des chercheurs disent être parvenus à créer à partir de cellules souches, du sang naturel fabriqué in vitro. Alors, pourra-t-on bientôt fabriquer du sang humain ?

Cela pourrait être la solution pour pallier au manque de donneur. En effet, chaque année, les réserves de sang diminuent, surtout en été et pendant les épidémies de grippe. Mais cela ne résout pas le problème de conservation du sang puisque c’est un produit qui ne peut être stocké indéfiniment. Pour palier a cette contrainte de conservation, il faudrait un sang totalement synthétique, qui fait lui aussi l’objet de nombreuses études très prometteuses.

PartagerShare on LinkedIn
Linkedin

Poser une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.